LES BOIS

Flûte traversière

2017-09-17 22.18.38

Patricia NAGLE

Après ses études et son Diplôme d’Interprète de l’Université du Massachusetts, Patricia Nagle se perfectionne en France auprès des grands Maîtres : Maxence Larrieu, Michel Debost, Jean Pierre Rampal et Andras Adorjan.

Remarquée par Michel Plasson et Roberto Benzi, elle sera soliste au sein de divers orchestres nationaux français et portugais.

Se produisant sur les plus grandes scènes internationales, Carnegie Hall, New York, Kennedy Center Washington  D.C., elle a travaillé entre autre, sous la direction de Muhai Tang, Philippe Bender, John Elliott Gardiner, , Yann-Pascal Tortelier, Jesus Lobez-Cobos . Elle fut également Piccolo solo à la Salle Gaveau au sein de l’Orchestre Romantique Européen.

Concertiste, elle est invitée aux Festivals du Conservatoire Tchaïkovski (Moscou), en tournée avec l’Orchestre Philharmonique d’Arad (Allemagne), en soliste avec  l’Orchestre Brocéliande (France) et au Staats Orchestre de Craiova (Roumanie), avec la Philharmonique du Maroc, ainsi qu’en Italie.

Elle donne des Masterclasses à Paris, à Pise (Italie) , au Conservatoire Tchaïkovski et à la Gnessen School de Moscou, ainsi qu’à l’Ecole Nationale de Musique de Casablanca au Maroc, aux Conservatoires de Wuhan, Shenzhen, Xi’an (Chine) et en Corée.

Patricia Nagle interprète le répertoire classique avec le Duo Amarcord, flûte et harpe (Béatrice Jeanneret) ainsi qu’avec le Duo BWA, flûte et guitare (Amos Coulanges).

Son intérêt pour la musique contemporaine l’a conduite à créer des partitions écrites par différents compositeurs, notamment au sein de l’ensemble instrumental « A Ciel Ouvert » dirigé par Bernard Calmel . Elle est dédicataire de compositions d’Anthony Girard, Vincent Paulet, Alain Besson, Jan Friedlin, Peyman Fazinpour, Athur Ahronyan, Xu Yi …

Patricia Nagle a enregistré pour EMI et participe régulièrement à des émissions radio-télévisées en Europe. Elle a publié des articles sur la pédagogie et l’ergonomie.

Active sur la recherche instrumentale notamment sur  le « Système Kingma – quart de ton » inventé par la Flûtiste-Luthière hollandaise Eva Kingma.

Patricia Nagle enseigne à l’ École Normale de Musique –Alfred Cortot de Paris, au Conservatoire Darius Milhaud Paris CMA-14ème et au Conservatoire Maurice Ravel à Levallois où elle est professeur titulaire.

Emilie-Lieven

Emilie LIEVEN

C’est la sonorité légendaire de J.P RAMPAL entendu lors de la retransmission d’un concert anniversaire qui a éveillé chez LIEVEN Emilie la passion pour la flûte traversière et ne l’a plus quitté depuis !

Originaire du Nord c’est dans les harmonies qu’elle effectue ses premières expériences musicales avant d’intégrer la classe de Chrystel DELAVAL au Conservatoire à Rayonnement Régionale de Lille, qui lui ouvre les portes d’une carrière professionnelle et lui offre ses premiers remplacements d’orchestre au sein de l’Orchestre National de Lille (O.N.L).

Admise en 2003 au concours d’entrée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (C.N.S.M.D.P), elle intègre alors la classe de P.Y ARTAUD et se spécialise en piccolo auprès de Pierre DUMAIL. Elle travaille également auprès de P. BERNOLD et de M. MORAGUES dans le cadre du cycle de musique de chambre.

Elle y obtient son Diplôme de Formation Supérieure (D.F.S) à l’unanimité en juin 2007, complété en 2009 par un prix de musique de chambre dans la formation flûte et harpe et en juin 2013 par un D.F.S en piccolo (1ère promotion dans cette discipline). Aujourd’hui ses activités artistiques se partagent entre l’orchestre (elle est membre sociétaire de l’Orchestre Pasdeloup et membre invité de l’Orchestre Colonne), et la musique de chambre dans diverses formations (récital avec harpe, piano, quintette à vent…).

Passionnée par l’enseignement elle se spécialise dans ce domaine et obtient le Certificat d’Aptitude (C.A) ainsi qu’un master de pédagogie, au C.N.S.D.M.P en 2014. Elle enseigne actuellement au Conservatoire de Musique et de Danse de Poissy ainsi qu’à la Maison des Arts d’Aubergenville (78).

Hautbois

Julie ESCHARD

Originaire de Reims Julie Eschard commence le hautbois à l’âge de 8 ans au Conservatoire National de Région de la même ville, en classe à horaires aménagés, sous les conseils d’Antoine Lazennec et Vincent Martinet.

Elle obtient son prix de hautbois, dans la classe de Réginald Lafont, au Conservatoire à Rayonnement Régionnal de Lille en 2007, ainsi que son prix de musique de chambre.

Elle rentre au CEFEDEM de Dijon en 2008 où elle obtient en juin 2010 son Diplôme d’Etat de hautbois. De plus elle perfectionne sa pratique instrumentale auprès de Michel Giboureau au Conservatoire à Rayonnement Régionnal de Saint-Maur-des-Fossés.

Elle commence sa carrière de professeur de hautbois au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Saint-Quentin dans l’Aisne en 2008, puis s’ajoute en 2011 l’école de musique Intercommunale de Villers-Cotterêts. Elle enseigne depuis 2016 au Conservatoire de Malakoff et à la MMD de Bagneux dans le 92.

Parallèlement à son métier d’enseignante Julie a l’occasion de jouer avec différents orchestres comme l’orchestre de Lutétia, l’orchestre Pasdeloup, l’orchestre de chambre de Versailles… et en musique de chambre avec l’ensemble Kyrielle.

Clarinette

23avril2015 023

Charline DION

Originaire d’Orléans, Charline Dion y obtient un D.E.M. de clarinette dans la classe de Bruno Quétard avant de se perfectionner auprès de Claire Vergnory au C.R.R. de Rueil Malmaison. Elle remporte avec les Félicitations des Premiers Prix de clarinette, formation musicale, musique de chambre et déchiffrage puis complète sa formation auprès de Michel Arrignon et Florent Pujuila avant d’étudier la pédagogie au CeFEDeM de Rueil-Malmaison.

Admise première sur liste complémentaire au C.N.S.M. de Paris en 2009 elle intègre ensuite sur concours à l’Opéra Comique l’ « Orchestre-Atelier Ostinato » (Paris) et y évoluera pendant 3 ans (clarinette solo et soliste). Actuellement clarinettiste à l’Orchestre Symphonique d’Orléans, Charline Dion est également amenée à se produire en musique de chambre, au sein de la compagnie d’opérette Artcom (Paris), de l’Orchestre Symphonique du Loir-et-Cher, de l’Orchestre d’Harmonie de la Région Centre, ainsi que de l’Orchestre de l’Opéra de Tours.

Parallèlement, Charline Dion a toujours développé avec passion une dense activité pédagogique, enseignant au C.R.D. de Bourges, au C.R.C. d’Etampes puis au C.R.R. de Tours. Charline Dion est actuellement professeur diplômée d’état au C.R.D. de Blois.

Basson allemand, Bassons anciens, atelier d’anches

Franck LEBLOIS

C’est à l’âge de 17 ans que Franck LEBLOIS découvre le basson après avoir pratiqué la trompette et le cor de chasse depuis l’âge de 8 ans. Trois ans plus tard il entre à l’orchestre Lyrique du Grand Théâtre de Tours où il restera 13 années avant de se consacrer exclusivement à la musique de chambre sous ses différentes formes, à la création et au développement du répertoire de son instrument.

Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon en 1993 dans la classe de basson de Jean-Pierre Laroque, il y obtient également la même année un Certificat de spécialisation en Musique de Chambre (Troisième cycle). En 1994, le concours International de musique de Chambre d’Illzach (France) lui décerne un deuxième prix en trio d’anches. Il obtient la même année le Certificat D’aptitude à l’enseignement du basson (CA).

Passionné par la nouveauté, la recherche et les rencontres, Franck Leblois collabore avec de nombreux artistes et compositeurs du monde entier dont il assure les créations ou les interprétations d’œuvres. Artiste invité, Franck Leblois, s’est produit dans de nombreux pays (USA, Roumanie, Pologne, Mexique, Australie, Maroc) tant comme soliste que comme pédagogue.

En 1988, il fonde l’association « fou de basson » dont il est toujours à l’heure actuelle Président. Une association qui figure parmi les plus importantes sur le plan international et dont il organise tous les trois ans le « Colloque de Pédagogie et son festival de création autour du basson ».

Depuis 2006, il est invité comme artiste et professeur au Festival d’été « AMEROPA » de Prague. Il collabore également comme basson solo avec l’Orchestre Philharmonique du Maroc tout en continuant son enseignement du basson et de la musique de Chambre au Conservatoire National de musique d’Angoulême où il habite.

franck-LEBOIS

Basson français

Photo-Florence-Deplat

Florence DEPLAT

Florence a suivi toute sa scolarité au conservatoire de Limoges, tout d’abord en piano, puis débute tardivement le basson auprès de Marc DUFRENNE. Après l’obtention du baccalauréat, et dans le but de se perfectionner, Florence DEPLAT part se former à Paris. Admissible aux CNSM de Paris et Lyon, elle est élève de Régis POULAIN, Laurent LEFEVRE et Jean-Claude MONTAC.

Elle obtient sept premiers prix de conservatoire dans trois matières différentes : Basson, Musique de Chambre et Formation Musicale. Sa formation orchestrale se finalisera conjointement, après un recrutement sur concours national, à l’Orchestre Fançais des Jeunes, alors dirigé par Jésus Lopes COBOS.

L’obtention d’un Diplôme d’Etat puis d’un PEA en basson français marque son orientation et son goût pour la pédagogie. Tout d’abord professeur à Saint-Junien (87), Florence DEPLAT enseigne aujourd’hui en région parisienne, principalement à Poissy (78), tout en assurant des fonctions régulières de jury de concours. En parallèle, après avoir été basson solo de l’Orchestre Romantique Européen, dirigé par l’ancien secrétaire d’Etat, Lionel STOLERU, Florence DEPLAT exerce actuellement son métier d’instrumentiste en tant que basson solo de l’Orchestre Divertimento, dirigé par Zahia ZIOUANI.

Cette phalange lui offre l’opportunité de se produire également en tant que soliste, en France, mais aussi plus occasionnellement au sein de l’Orchestre National d’Alger.

Saxophone

Marianne DEMONCHAUX

Ayant débuté le saxophone à l’âge de 9 ans, Marianne DEMONCHAUX obtient en 2006 son DEM de l’Arc Alpin au CRR d’Annecy dans la classe de Fabrizio Mancuso. Elle poursuit sa formation en région parisienne auprès de Nicolas Prost et de Jacques Charles et obtient son Diplôme d’Etat du Cefedem IDF en 2008. Dans le même temps, elle se perfectionne auprès de Jean-Michel Goury au CRR de Boulogne-Billancourt. Par la suite, elle décide d’approfondir ses connaissances en matière d’enseignement à l’Université Paris VIII et obtient sa Licence en Sciences de l’Education.

À son arrivée à Paris, elle intègre l’Orchestre d’Harmonie de Levallois-Perret qui lui permet de toucher à tous les styles, notamment en participant régulièrement à des créations pour cet orchestre. Elle y occupe aujourd’hui la place de saxophone alto solo. Elle a également joué au sein de diverses formations, tel que l’Ensemble Continuo, ensemble de saxophones qui s’est produit en France et au Japon.

Elle enseigne actuellement à l’Ecole de Musique du Pays de Meaux.

LES CUIVRES

Trompette

Alejandro SANDLER

Né en Argentine, Alejandro Sandler a débuté ses études à Rosario et Buenos Aires avant de venir les poursuivre à Paris grâce à l’obtention de la bourse renommée du Mozarteum. Il a ensuite poursuivi sa formation au Staatsoper de Berlin ainsi qu’au CNSM de Lyon.

Il est professeur du CRI de Chatillon et du CRD de Clamart.

Alejandro Sandler mène une carrière de trompettiste qui le conduit régulièrement à se produire dans les Festivals de Salzbourg, Aix en Provence, Vienne, Leipzig, Brème, Berlin, Londres, Venise, Bilbao, San Sébastian, Kinshasa et dans les Théâtres des Champs Elysées, Chatelet, Opéra de Paris, Opéra-Comique, Salle Pleyel, Opéra Royal de Versailles, Théâtre Colon (Argentine), Concertgebouw d’Amsterdam, Theater an der Wien… Il a partagé la scène avec Cecilia Bartoli, Daniel Baremboïm, Martha Argerich, Mstislav Rostropovitch, Kurt Masür et Jérôme Pernoo. Il a également enregistré des CDs pour Universal Music, Decca, Alpha et Sony.

Il est trompettiste au sein de l’ensemble « Le Cercle de l’harmonie » (J. Rhorer) ainsi que dans l' »ensemble Matheus » (J.C. Spinosi).

Parallèlement, Alejandro poursuit une carrière de chef d’orchestre grâce à laquelle il se produit en Amérique latine, en Afrique et en Europe. Il est fondateur et directeur musical de l’orchestre de Lutetia à Paris et directeur artistique de l’Orchestre Symphonique du Loiret (OSL).

Cor

Brigitte GRELOT

Brigitte Grelot commence ses études de Cor au CRR de Bordeaux auprès de Joseph Hirschovitz, puis elle intègre la classe de Jean-Michel Vinit au CRR de Rueil-Mailmaison, où elle obtient un premier prix de Cor et de Musique de Chambre en 1997.

Elle sera admissible au concours des CNSM de Paris et de Lyon.

Elle perfectionne sa pratique instrumentale dans la classe de Patrice Petitdidier au CRD de Gennevilliers où elle obtiendra parallèlement un premier prix de Formation Musicale et un premier prix d’Analyse Musicale. Elle sera membre de l’ensemble de cors d’Ile de France dirigé par Patrice Petitididier.

Elle étudie également le cor naturel auprès de Emmanuel Padieu et se produira avec l’ensemble Prisme sous la direction de Benoît Girault.

Elle rentre au Cefedem de Rueil-Malmaison et obtient son Diplôme d’Etat de professeur de Cor en 2001. Elle sera admissible au concours du Certificat d’aptitude de Cor en 2003.

Elle commence sa carrière de professeur de cor au CRC de Laon, puis sera professeur assistante de Pascal Proust au CRD de Montreuil de 2001 à 2005. Elle enseignera également au CRC de Colombes jusqu’en 2006 avant de rejoindre sa région natale où elle enseigne le cor à l’Ecole Municipale de Musique d’Arcachon.

Parallèlement à ses études de pédagogie, elle se forme à la pratique orchestrale et participera à l’Orchestre des Jeunes d’Ile de France sous la direction de Fayçal Karoui.

Elle sera membre de l’Orchestre de la Musique Municipale de Bordeaux de 2003 à 2009. Elle étudiera également la direction d’orchestre et sera directrice musicale de l’harmonie d’Arcachon de 2004 à 2007.

Elle est actuellement membre du Brass Band du Delta.

TROMBONE

Claire MCINTYRE

Claire Mcintyre fait ses études de trombone et sacqueboute dans son pays natal, à l’université de Birmingham, Angleterre, où elle obtient une licence. Ensuite elle se perfectionne dans la classe de sacqueboute de Charles Toet à la Schola Cantorum Basiliensis (Suisse) et y obtient son diplôme de Master. Pour développer ses connaissances en musique ancienne, elle participe aux stages avec des spécialistes renommés comme Susan Addison, Jean Tubéry ou Wim Becu.

Sa carrière en tant que pédagogue commence en 2004 dans des écoles de musique de la ville de Birmingham et du comté du Warwickshire en Angleterre. Elle y est professeur de trombone et sacqueboute et elle dirige plusieurs ensembles d’élèves (fanfare, orchestre d’harmonie ou de musique ancienne). Depuis 2012, elle est professeur de sacqueboute et trombone au CRR de Versailles. En 2017 elle donne des master-classes au CRR de Dijon.

Résidente en France depuis 2010, Claire McIntyre joue dans divers ensembles en Europe, tels que Concerto Palatino, Amsterdam Baroque Orchestra, Collegium Vocale Gent, La Fenice, Les Traversées Baroques, La Chapelle Rhénane, Concerto Köln, Akademie für Alte Musik Berlin, Concerto Scirocco, The Gabrieli Consort and Players ou The English Cornett and Sackbut Ensemble. Elle se produit également au théâtre, notamment au Shakespeare’s Globe Theatre à Londres et dans le West End.

DIRECTION DE CHOEUR

Stéphane

Stéphane LABERDURE

Altiste de formation, il suit des études musicales approfondies aux Conservatoires de Montpellier, puis de Rouen. Diplômé dans de nombreuses disciplines (alto, musique de chambre, analyse, histoire de la musique, formation musicale, écriture), il est titulaire d’une maîtrise de musicologie. En 2000, il entre dans la classe d’Alain Louvier au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et obtient son diplôme supérieur d’analyse musicale. Il enseigne parallèlement la formation musicale dans plusieurs écoles, tout en élargissant sa formation : il obtient ainsi un premier prix de direction de chœur en 2006 au Conservatoire de Boulogne-Billancourt, dans la classe de Marianne Guengard, et se perfectionne lors de master classes avec de grands chefs tels que Michel-Marc Gervais, Roland Hayrabedian ou Joël Suhubiette.

Pendant quatre ans, il est chef assistant des chœurs d’enfants de l’Opéra National de Paris, et participe à de nombreuses productions, tout en continuant sa formation à la direction d’orchestre.

En 2010, le Colonel François Boulanger, chef des orchestres de la Garde Républicaine, fait appel à lui pour créer un chœur au conservatoire de Poissy. 130 choristes amateurs seront séduits par le dynamisme de ce jeune chef, et produiront avec lui les Carmina Burana de Karl Orff, la Grande Messe en ut de Mozart, la Messe Nelson de Joseph Haydn, Le Gloria de Poulenc, la Messe en Ré de Dvorak, le Requiem de Duruflé… Trois chœurs d’enfants de 7 à 18 ans, et deux chœurs adultes naîtront de cette collaboration.

Jusqu’en 2015, il dirige plusieurs chorales de la Région Parisienne, accompagné de l’orchestre de chambre d’Ile de France Jean-Walter Audoli, avec qui il produira des œuvres comme le Magnificat de Carl Philip Emmanuel Bach, ou le Requiem de Michael Haydn.

En 2017, Philippe Caillard lui confie la direction de son célèbre ensemble vocal.

Titulaire d’un diplôme d’état en direction d’ensembles vocaux, Stéphane Laberdure enseigne aussi la formation musicale et l’éveil musical au Conservatoire de Musique et de Danse de Poissy depuis 2011.

ACCOMPAGNEMENT - PIANO

Nelly COTTIN

Née à Lyon. Issue d’une famille de musiciens, elle commence l’étude du piano dès l’âge de six ans sur les conseils de son père, flutiste. A sept ans, elle entre au lycée musical du conservatoire de Lyon dans la classe de piano d’Anne- Marie LAMY. En 1978, elle obtient une médaille d’Or de solfège et en 1983, une médaille d’Or de piano et de lecture à vue.

Pendant près de trois ans, elle suit des cours à Paris avec Gabriel TACCHINO ainsi qu’avec sa répétitrice Madame BOYER. En 1984, elle entre dans le classe d’accompagnement piano de Mireille GUILLAUME au CNR de Lyon où elle obtient une médaille d’Or en 1988.

Elle est depuis 1988, pianiste accompagnatrice au Conservatoire à Rayonnement Régional de Chambéry, ainsi qu’à l’Institut Musical SUZUKI de Lyon. Elle joue dans de nombreuses formations, tant en musique de chambre, qu’en récitals ou dans l’Orchestre des Pays de Savoie.

Elle accompagne depuis de nombreuses années Guy TOUVRON, trompettiste international, tant en France qu’à l’étranger, avec qui elle a enregistré trois disques. Elle accompagne également, le ténor Louis Mathieu ainsi que la mezzo-soprano Colette ALLIOZ-LUGAZ. Avec chacun de ces deux artistes elle a enregistré un disque : « Passion » et « Les mélodies du bonheur ».

Nelly-COTTIN

Aïda MOURADIAN

La pianiste Aïda MOURADIAN, née à Addis Abéba (Ethiopie) de parents arméniens, commence l’étude du piano à l’âge de 7 ans. Elève de S. STORDIAU et de L.von SEELA, elle donne son premier récital à 12 ans en présence de l’Empereur HAILE SELASSIE.

A 16 ans, après une audition devant Julius KATCHEN en tournée en Afrique de l’Est, elle reçoit une bourse de l’Ambassadeur de France et arrive à Paris pour se perfectionner au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où elle est admise à l’unanimité.

Premier Prix en 1974, ses Maîtres ont été Marcel CIAMPI, Norbert DUFOURCQ, Elsa BARRAINE, Maurice CRUT et Dominique MERLET. Son début de carrière est marqué par de nombreux concerts en soliste, de musique de chambre et avec orchestre qui lui font parcourir l’Europe, les Etats-Unis, le Japon, Taïwan et l’Afrique. Elle a enregistré pour France Musique et a obtenu le Prix Henri SAUGUET pour le meilleur accompagnement au concours de la Mélodie Française en 1976.

Avant de se tourner vers le professorat, Aïda MOURADIAN a été, pendant dix ans, à la demande de Michel PLASSON, l’accompagnatrice attitrée pour le concours de recrutement des chefs de pupitre à l’Orchestre National du Capitole de Toulouse. Titulaire du Certificat d’Aptitude aux fonctions de professeur, elle enseigne actuellement le piano au Conservatoire J-B Lully de Puteaux et accompagne les classes d’alto, flûte, clarinette, hautbois, trompette et basson au Conservatoire de Poissy.

Parallèlement à ses activités en France, elle est invitée depuis une quinzaine d’années à donner des master class à TaÏwan, à préparer les jeunes pianistes aux concours d’entrée au CNSM de Paris et de Lyon, et à participer aux jurys de concours internationaux de piano.

Si elle aime le répertoire classique et romantique, elle est aussi très attachée à Debussy, Ravel, Messiaen, Dutilleux et l’interprète chaleureuse de la musique arménienne. On lui doit la création européenne de la « Suite pour piano » d’Arno BABADJANIAN, sur les conseils même du compositeur.

Aïda